Rechercher

Inspiration Foy You ° l’illusion °

Je me perds, en incompréhension, par manque de repère, je n’arrive pas à découvrir qui je suis. Aucun soutien, tout ceux que je croise sur ma route suivent un chemin qui n’est pas le leur, donc par peur d’être diffèrent, je fais comme eux.

Comme on ne m'a pas appris à comprendre mes souffrances, mes blessures, et que mes pères avant moi ne l’ont pas fait, tout, c’est accumulée et je porte un fardeau millénaire, qui me pousse sur une voie qui n’est pas la mienne, mais ces cris, cette détresse, éveil en moi une mission, qui me donne une force pour affronter cette vie, alors je rentre dans la danse.

Après plusieurs années à avoir tout testées, compris que mon travail personnel était finis depuis longtemps, mais que le besoin de sauver me possède et que j’ai encore besoin d’agir pour rester connecté avec cette force qui n’est pas la mienne. J’attire des situations, toute aussi dramatiques les unes que les autres pour prendre conscience que c’est le moment que j’arrête d’utiliser cette force qui n’est pas la mienne, et que je découvre ma véritable puissance, et que celle-ci est complètement diffèrent que tout ce que j’ai vécu jusque-là !

Le problème, c’est que j’ai bâti ma vie sur ce personnage, j’ai cru dur comme fer, que j’étais cette personne et que cette force m’appartenait ! J’ai étouffé ma puissance, et je me suis fait du mal pour continuer à nourrir cette illusion et à inconsciemment nourrir mes souffrances mes blessures, pour éviter de leur faire face et de me libérer. L’illusion que j’ai créée et grande et en sortir demande de voir, d’accepter, et d’amorcer le changement.

Souvent, on ne veut pas, on n’a pas peur, on aime cette vie dans laquelle on s'est menti, ou on a créé cette illusion, ou l’on est devenu un gardien de nos souffrances.

Oui, c’est elles qui maintiennent l’illusion, c’est elle qui nous emprisonnent nous font souffrir et nous demandent de travailler encore et encore et qui nous chuchote, tu es ceci, tu es cela, continu, le moment où tu prendras conscience que tu t’es trompé cela sera trop dur de changer, tu te seras trop identifié à tes souffrances, j’aurai gagné… Comme d’habitude.

Quand on ouvre son cœur, et que l’on voit l’illusion que l’on a créé, on a la clarté de leur origine, à ce moment tout peut basculer. On n'ose pas, car nos blessures, qui nous ont rendu fortes, nous avons appris a fonctionner avec, elles nous ont accompagné dans nos moments les plus sombres, elles ont toujours été fidèles. On s'est sentis moins seul !

On est tout conscient de l’illusion que l’on crée, du pouvoir que cela nous donne. On n'ose pas découvrir la puissance qui nous habite.

C’est accepter pleinement qui on est, c’est sortir des souffrances, comprendre que l’on n peut pas sauver les gens, c’est découvrir qui on est par soi-même.

Écoute, cet appel, qui est en toi, suis le chemin qui est le tien.

Arrête de te mentir et de te convaincre du contraire, du retard inévitable.


Télécharge le E-Book et découvre la méditation ° L'illusion °


Inscris toi sur le site, précise E-Book Inspiration for You


OU


Welcome@fredericbasset.ch




16 vues0 commentaire